Anneau gastrique

Anneau gastrique

La pose d’un anneau gastrique est une opération chirurgicale consistant à placer un anneau gonflable à quelques centimètres de la jonction entre l’œsophage et l’estomac. Il a pour but de resserrer l’entrée de cette poche et de diminuer la sensation de faim, provoquant une perte de poids. Cette intervention est de moins en moins courante mais les chirurgiens et l’équipe de la Clinique de l’Obésité du CHU UCL Namur l’effectuent toujours pour certains cas particuliers de patients provenant de toute la Wallonie.

La gastroplastie par anneau gastrique en détail

Cette procédure, faisant partie des soins de l’obésité prodigués par notre clinique namuroise, s’effectue par cœlioscopie, une technique qui permet d’opérer dans le ventre en passant uniquement par de petites incisions. Un petit cercle gonflable est apposé autour de l’entrée de l’estomac afin de la restreindre. Il formera ainsi une poche, en quelque sorte un entonnoir, qui bloquera la nourriture et déclenchera plus rapidement une sensation de satiété. Celle-ci s’écoulera ensuite doucement dans l’estomac. Cet anneau est relié par un cathéter à un boitier situé dans l’abdomen. C’est par ce biais que le dispositif pourra être gonflé progressivement, à partir d’un mois après l’opération.

Technique de l'anneau gastrique en images 

Chirurgie bariatrique avec anneau gastrique : pour qui ?

En Belgique, cette intervention, tout comme la sleeve gastrectomie, est remboursée pour les personnes en surpoids répondant à trois critères :

  • Être majeur.
  • Avoir essayé de maigrir pendant au moins un an sans succès.
  • Avoir un indice de masse corporelle égal ou supérieur à 40. Si vous souffrez de facteurs de comorbidité tels que le diabète, l’hypertension ou l’apnée du sommeil, cette opération peut vous être remboursée avec un indice égal ou supérieur à 35. Pensez à calculer votre IMC sur notre page dédiée à l’obésité.

Cette procédure est plutôt recommandée aux personnes très déterminées. En effet, ce processus d’amaigrissement ne fonctionne qu’en suivant un régime particulier avec rigueur et nécessite plus de suivi que les autres opérations comme le bypass gastrique. C’est notamment pour cela que cette opération s’effectue de plus en plus rarement.

Hospitalisation durant votre opération de chirurgie bariatrique

Cette intervention étant relativement rapide (entre 30 et 45 minutes), vous entrerez en clinique le jour de votre opération et pourrez repartir le lendemain. La pose de l’anneau gastrique se fait sous anesthésie générale, comme toute opération liée au ventre, et ne présente pas plus de risques que toute autre opération similaire. Après un mois ou deux, l’anneau pourra être gonflé une première fois puis continuera à être resserré petit à petit pour plus d’efficacité.

Effets secondaires et complications potentielles de l’anneau gastrique

Une fois ce dispositif gonflable mis en place, plusieurs aliments seront plus difficiles, voire impossibles à manger, notamment le pain frais, les viandes sèches et les pâtes. Le patient peut aussi être sujet à des nausées et des vomissements. Des complications peuvent aussi se manifester tardivement. Les risques d’infection existent, notamment car l’anneau est un corps étranger dans l’organisme mais aussi lorsque qu’on insère une seringue dans une incision pour gonfler le dispositif. C’est plus rare, mais il arrive que l’anneau érode l’estomac et pénètre à l’intérieur de celui-ci. Des vomissements à répétition pourraient également le faire glisser. Dans ces deux cas très dangereux, il faut intervenir en urgence.

Plus de renseignements sur la mise en place d’un anneau gastrique ?

Pour poser quelques questions ou demander un rendez-vous, joignez sans plus attendre notre Clinique de l’Obésité, au CHU UCL de Namur. Deux solutions s’offrent à vous : nous téléphoner ou nous envoyer un message via notre formulaire de contact.