Ballon intragastrique

Ballon intra-gastrique

La mise en place d’un ballon intragastrique est une des opérations bariatriques réalisées en Wallonie par les chirurgiens de la Clinique de l’Obésité du CHU UCL Namur, sur le site de Ste-Elisabeth. Elle consiste à installer un ballon gonflé dans l’estomac du patient obèse, occupant une partie importante de celui-ci et accélérant ainsi le sentiment de satiété.

Mise en place du ballon dans l’estomac : procédure et fonctionnement

Bien que cette procédure soit plus légère que les autres soins de l’obésité prodigués dans notre clinique namuroise, le patient subit tout de même une anesthésie complète. Une fois endormi, le médecin insère une sonde gastrique dans l’estomac par la bouche pour y déposer le ballon. Il est ensuite rempli d’eau par cette même sonde, en moyenne 550ml. Ce liquide est auparavant bleuté au bleu de méthylène. Cela permettra de déceler une fuite en cas de coloration de l’urine. Gonflé, le ballon occupera une place conséquente dans l’estomac. Le patient se sentira plus vite repu lors des repas et mangera moins. Le dispositif est retiré après 10 mois. Plus longtemps, l’acide stomacal risquerait de l’endommager.

À qui est destinée l’opération du ballon intragastrique ?

Cette intervention convient mieux aux personnes qui consomment de grandes quantités de nourriture plutôt qu’à celles qui ne peuvent s’empêcher de grignoter. Le ballon leur apprendra à manger des portions plus réduites. Il est donc conseillé aux individus souffrant d’obésité de grade 1 ou 2. Cette procédure peut également être utile pour les patients faisant face à un cas d’obésité morbide. En effet, elle peut être une solution pour perdre plus d’une dizaine de kilos avant de subir une opération de chirurgie bariatrique plus sérieuse, comme le bypass gastrique.

Inconvénients et effets secondaires de ce traitement de l’obésité

Il est bon de noter que contrairement à d’autres opérations contre l’obésité, dont la sleeve gastrectomie, le ballon intragastrique n’est remboursé dans aucune situation. En ce qui concerne les effets secondaires, cette intervention provoque des crampes d’estomac dans la majorité des cas, mais seulement pendant 4 ou 5 jours. Il faudra se nourrir d'aliments et plats faciles à manger et digérer, comme des crèmes. Il arrive que ces crampes durent un peu plus chez certaines personnes, qui devront donc rester plus longtemps à l’hôpital après la mise en place. Enfin, plus rarement, le ballon gastrique n’est pas supporté par le patient et doit être enlevé.

Intéressé par le ballon intragastrique ?

N’hésitez pas à contacter l’équipe d’experts de notre clinique de l’obésité. Elle pourra vous fournir tous les renseignements dont vous avez besoin et vous conseiller. Pour toutes questions ou une prise de rendez-vous, vous pouvez la joindre par téléphone, ou par écrit en remplissant soigneusement le formulaire de notre site. Une réponse vous sera envoyée dans les plus brefs délais.