L’obésité morbide : une maladie multifactorielle qui réduit l’espérance de vie

Votre indice de masse corporelle (IMC) dépasse les 40 ? Vous êtes considéré comme étant en situation d’«obésité morbide ». Cette maladie est en augmentation dans notre société de consommation actuelle. La Belgique paie son tribut avec 14 % de personnes atteintes. Selon le degré de gravité, un malade va perdre entre 8 et 15 ans d’espérance de vie.

Mais quid de ce trouble du poids ? Qui peut en souffrir et pourquoi ? Votre spécialiste en chirurgie et traitement de l’obésité à Namur vous donne quelques explications.

L’obésité morbide : quand la graisse remplace les muscles

Obésité morbide NamurQu’est-ce qui définit l’obésité morbide ? Quels sont les signaux physiques qui doivent vous alarmer ?

  • Un surpoids qui devient excessif;
  • Une prise de poids continue malgré des régimes à la chaîne ;
  • Une accumulation de la graisse accompagnée d’une fonte de la masse musculaire et du foie;
  • Le résultat du calcul de votre IMC (poids en kilos divisé par la taille au carré) supérieur à 40.

Un trouble de la masse corporelle qui dépend de plusieurs facteurs

L’obésité est une maladie dite multifactorielle. Des études ont montré que cette affection peut avoir plusieurs causes :

  • Alimentaire : la malbouffe, le grignotage et l’excès de nourriture sont les causes les plus évidentes de la maladie ;
  • Héréditaire : si votre mère ou votre père est obèse, vous avez 40 % de chance de développer vous aussi ce problème. Si les deux parents sont atteints, le pourcentage monte à 70 % ;
  • Métabolique : un métabolisme qui ne fonctionne pas correctement peut générer ce trouble pondéral. Il transforme la graisse en calories plutôt qu’en chaleur ;
  • Le niveau de vie : le manque de moyens financiers et un niveau social bas sont également des facteurs de risque aggravants ;
  • Sédentarité : l’homme moderne ne bouge plus assez. En restant devant sa télévision et sa console, il accumule les calories ;
  • Les régimes yoyo : la répétition de régimes drastiques de mauvaise qualité fait indéniablement grossir. Les kilos se perdent au niveau de la masse musculaire et se reprennent sous forme de graisse. Le corps s’épuise petit à petit.

Les risques liés à l’obésité morbide

Être atteint d’obésité signifie aussi devoir se battre contre d’autres pathologies associées que l’on appelle facteurs de comorbidité :

  • Cancers ;
  • Troubles cardiovasculaires ;
  • Troubles pulmonaires ;
  • Diabète ;
  • Apnées du sommeil ;
  • Hypertension artérielle ;
  • Cholestérol ;
  • Maladies ostéo-articulaires ;
  • Répercussions sociopsychologiques (isolement social, dépression, suicide).

Comment réagir si on est atteint d’obésité morbide ?

La première chose à faire est de se rendre chez son médecin généraliste. Si vous n’avez encore jamais tenté de régime, il vous conseillera les bonnes pratiques en la matière.
Vous avez déjà multiplié les régimes alimentaires et ils se sont tous soldés par un échec, voire même par une prise de poids supplémentaire ? Un entretien avec un expert en soins de l’obésité est alors nécessaire.

Dans une clinique de l’obésité, vous êtes accueilli pour un premier rendez-vous avec un médecin professionnel du surpoids. Il fait avec vous un tour d’horizon des différents soins de l’obésité : interventions chirurgicales, etc. Une consultation multidisciplinaire est ensuite organisée. La réalisation d’un bilan de santé complet permet de voir vers quelle solution médicale s’orienter.

Obtenez plus de renseignements sur l’obésité morbide et comment la soigner

Prenez contact avec l’équipe de médecins spécialisés en soin de l’obésité de la clinique de l’obésité du CHU UCL Namur – Sainte-Elisabeth. Téléphonez-nous ou remplissez notre formulaire en ligne pour fixer un rendez-vous ou participer à une de nos séances d’informations mensuelles.