Les différents moyens de contraception après un Bypass en Belgique

Lorsque l’on opte pour un Bypass comme chirurgie bariatrique pour perdre du poids, il est nécessaire de modifier son hygiène de vie et ses habitudes alimentaires. Les femmes doivent également reconsidérer leur moyen de contraception. La Clinique de l’Obésité du CHU-UCL Namur sur le site de Sainte Elisabeth vous explique pourquoi.

La grossesse et la chirurgie bariatrique : mauvaise combinaison

De nombreux aspects de la vie quotidienne changent après une chirurgie de l’obésité telle que le Bypass. Pour les femmes, la contraception en fait partie. En effet, une grossesse est fortement déconseillée au cours des 12 à 18 mois qui suivent l’opération bariatrique. C’est durant cette phase que la perte de poids est la plus importante. De fait, la grossesse pourrait être compliquée par la malnutrition du fœtus, une malformation ou encore un faible poids de naissance. Une contraception efficace est donc nécessaire afin d’éviter tout risque.

Bypass et pilule contraceptive

En cas de Bypass, il faudra prendre le temps de réfléchir avec son gynécologue à un moyen de contraception efficace pour après l’opération. En effet, cette chirurgie bariatrique permet à l’estomac de ne plus absorber de graisses en bypassant la partie de l’organe qui s’en occupait. La pilule étant absorbée comme une graisse, elle n’aura plus d’effet sur l’organisme. La patiente opérée a un risque élevé de tomber enceinte en cas de rapport sexuel, puisque sa perte de poids augmente sa fertilité.

Quelle contraception choisir en Belgique après un Bypass ?

Puisque la pilule contraceptive est inefficace après un Bypass en raison de sa malabsorption, il faut avoir recours à un moyen de contraception non oral. Plusieurs options sont disponibles et le choix devra être fait par la patiente et son gynécologue, en fonction de ses souhaits et de ses antécédents médicaux.

Les contraceptifs susceptibles de remplacer la pilule contraceptive après un Bypass peuvent être hormonaux ou non. Parmi ceux fonctionnant grâce à la libération d’hormones, il existe :

  • Le patch ;
  • L’implant ;
  • L’anneau vaginal ;
  • Le stérilet aux hormones.

Le stérilet au cuivre, quant à lui, est une solution non hormonale. Il existe également les clips tubaires qui consiste à ligaturer les trompes. Le choix d’une contraception n’est pas toujours aisé, beaucoup de facteurs doivent être pris en compte et toutes les femmes ne tolèrent pas les hormones de la même façon. La patiente doit donc être suivie et informée sur la question.

Compléter le formulaire ci-dessous pour obtenir plus d’informations sur la chirurgie bariatrique et la contraception

L’équipe de la Clinique de l’Obésité à Namur accompagne les personnes souffrant d’obésité morbide vers une solution adaptée à leur situation. Si un Bypass est envisagé pour une femme, nous lui fournissons toutes les informations nécessaires pour éviter tout risque de santé. N’hésitez pas à nous contacter par téléphone ou en remplissant le formulaire ci-dessous. Nous vous répondrons avec plaisir.

 
 
 
 
 
 

Par l'encodage de ses données et l'envoi du présent formulaire, l'utilisateur du site Internet reconnaît avoir pris connaissance et accepté les conditions d'utilisation du site web et de protection des données personnelles.

(* = champ obligatoire)