À partir de quel IMC une chirurgie bariatrique est-elle envisagée en Belgique ?

Aujourd’hui, on estime qu’environ 1 % des Européens souffre d’obésité morbide et la prise en charge médicale de cette maladie se fait désormais de façon globale. En plus du suivi diététique et psychologique, il est possible de bénéficier d’un traitement médicamenteux, voire chirurgical dans certains cas.

Cette dernière option est choisie dans certains cas seulement, en raison des risques inhérents à tout acte chirurgical. Une consultation médicale complète est donc nécessaire avant d’envisager une chirurgie bariatrique.

L’IMC : Calcul de référence pour l’orientation des patients

L’indice de Masse Corporelle, abrégé en « IMC », est l’un des indicateurs les plus appropriés lorsqu’il s’agit d’évaluer la pertinence d’une chirurgie bariatrique. En mesurant le rapport poids/taille, l’IMC permet de calculer objectivement l’obésité dont souffre le patient.

Ainsi, les personnes ayant un IMC supérieur à 40 souffrent d’obésité morbide et le risque pour leur santé est indéniable. À ce titre, ils peuvent envisager une chirurgie bariatrique en Belgique. Dans certains cas, il est possible de considérer une intervention chirurgicale aux patients dont l’IMC est égal ou supérieur à 35. À condition toutefois, qu’un facteur de risque soit associé à cette obésité et que celui-ci soit susceptible d’être amélioré par la chirurgie (notamment dans le cas de maladies cardiovasculaires).

Pour bénéficier d’une chirurgie bariatrique en Belgique, l’IMC doit donc être supérieur à 40 ou à 35 sous certaines conditions. En dessous de cet indice, une opération chirurgicale n’est bien souvent pas une solution.

Autres indications de la chirurgie bariatrique en Belgique

En dehors de l’IMC, d’autres facteurs sont pris en compte pour orienter le patient atteint d’obésité morbide vers une intervention chirurgicale.

L’état de santé général du sujet est un critère capital pour déterminer si une telle chirurgie lui serait bénéfique. Les conditions à ce propos sont strictes :

  • Il faut être majeur ;
  • Ne pas souffrir de dépendance à l’alcool ou autre substance psycho-active ;
  • Ne pas présenter de pathologies sévères.

Par ailleurs, l’état psychologique du patient, son historique de prise et perte de poids, sa motivation quant à l’amélioration de sa santé ou encore sa compréhension des tenants et aboutissants d’une telle opération sont primordiaux pour qu’une équipe médicale décide de proposer un acte chirurgical.

Le degré d’obésité demeure donc l’un des principaux critères permettant d’envisager une chirurgie bariatrique. Il est également à savoir que ces interventions chirurgicales impliquent un suivi post-opératoire régulier et relativement long, afin que la perte de poids s’effectue sans risque et que celle-ci perdure. En fin de compte, le médecin est le seul à pouvoir autoriser la solution chirurgicale.

Vous souffrez d’obésité morbide et envisagez une chirurgie bariatrique en Belgique ?

L’équipe de la Clinique de l’Obésité du CHU UCL Namur sur le site de Sainte Élisabeth est à votre entière disposition pour vous conseiller et vous accompagner dans votre choix. Pour toute question ou demande de consultation, n’hésitez pas à nous contacter par téléphone ou via notre formulaire en ligne.