Pourquoi se faire opérer en cas d’obésité morbide ? Avantages versus risques de la chirurgie bariatrique

Une intervention chirurgicale, quelle qu’elle soit engendre toujours certains risques et désagréments. Cependant dans le cas de l’obésité morbide, il a été prouvé par de multiples études internationales que la chirurgie bariatrique est la meilleure solution pour soigner les patients. Les chirurgiens spécialisés en soins de l’obésité à la Clinique CHU-UCL-Site Sainte-Elisabeth de Namur (Belgique) vous en disent plus.

L’obésité morbide diminue l’espérance de vie

Obésité morbide. Soins chirurgicaux à NamurAvec un BMI (IMC : Indice de Masse Corporelle) supérieur à 40, vous êtes ce que l’on appelle en obésité morbide. Le mot morbide dit bien ce qu’il veut dire. Avec un tel surpoids, vous mettez tous les jours votre vie en jeu. L’obésité morbide diminue sérieusement l’espérance de vie au regard des risques suivants encourus et de leurs conséquences :

  • Diabète ;
  • Cholestérol ;
  • Maladies cardiovasculaires ;
  • Apnée du sommeil ;
  • Hypertension ;
  • Etc.

Les objectifs de la chirurgie de l’obésité morbide

La chirurgie bariatrique n’a pas du tout un but esthétique. Son objectif premier est d’augmenter l’espérance de vie du patient. La seconde raison d’être du traitement chirurgical contre l’obésité morbide est de diminuer le risque de comorbidité généré par les pathologies citées ci-dessus.

La balance effets positifs/effets secondaires d’une intervention chirurgicale bariatrique

Si la décision de se faire opérer peut-être difficile à prendre par le patient atteint d’obésité morbide, elle tombe sous le sens pour l’équipe médicale qui doit le prendre en charge. En mettant dans la balance les effets positifs et les effets secondaires d’une intervention chirurgicale, le calcul est vite fait. Un patient malade d’obésité morbide a plus de chance de mourir jeune s’il ne se fait pas opérer.

Des techniques chirurgicales modernes et non invasives

Au fil du temps la médecine a évolué, les techniques et le matériel aussi. La chirurgie de l’obésité est devenue moins lourde pour le patient. Elle se pratique désormais par le biais de la lioscopie, une intervention moins invasive qui a révolutionné la chirurgie moderne.

Bypass ou sleeve, cela dépend des habitudes alimentaires

Les opérations chirurgicales les plus courantes en Belgique pour traiter le surpoids sévère sont le bypass gastrique et la sleeve gastrectomie. Le choix de l’une ou l’autre technique se fait en fonction des habitudes alimentaires du patient et après un bilan de santé complet réalisé par une équipe médicale multidisciplinaire spécialisée dans l’obésité morbide. Le bypass est dans la plupart des cas recommandé pour les grignoteurs. La sleeve ou la Nissen sleeve est plus souvent conseillée aux patients qui mangent de gros volumes de nourriture.

En savoir plus sur les avantages à se faire opérer de l’obésité morbide

N’hésitez pas à contacter l’équipe médicale de la Clinique de l’Obésité CHU-UCL-Sainte-Elisabeth de Namur pour obtenir plus de renseignements sur les possibilités offertes par la chirurgie bariatrique en cas d’obésité morbide. Vous pouvez également participer à une de nos séances d’informations bimensuelles.