La chirurgie réparatrice après une perte de poids est-elle nécessaire ?

Un traitement contre l’obésité efficace débouche sur une perte de poids qui provoque un surplus de peau et parfois aussi la persistance d’amas graisseux localisés. La chirurgie réparatrice propose des solutions à ces séquelles physiques. Mais ces interventions sont-elles nécessaires pour le patient ? Les spécialistes en chirurgie réparatrice de la Clinique de l’obésité à Namur apportent une réponse.

chirurgie réparatriceIntervention reconstructrice après traitement de l’obésité : le choix du patient

La chirurgie réparatrice suite à un traitement de l’obésité, n’est ni nécessaire ni obligatoire. Elle peut néanmoins corriger la silhouette et permettre ainsi au patient de se réapproprier son nouveau corps. Il appartient à la personne concernée de prendre la décision de passer par cette étape ou pas. Les chirurgiens et leur équipe ne sont là que pour apporter des réponses aux questions. Ils fournissent une information correcte et complète, adaptée. Chaque patient victime d’obésité est unique. Le plus important reste d’obtenir une harmonie. C’est pourquoi il est parfois nécessaire de traiter plusieurs zones corporelles. Ou au contraire, il vaut parfois mieux s’abstenir si les défauts sont mineurs et que le corps est harmonieux. 

Une chirurgie post-opération bariatrique pour se réapproprier son corps

Si ce n’est pas un passage obligé, la chirurgie plastique suite à un régime, un soin de l’obésité, un bypass gastrique ou une sleeve (gastrectomie) peut être très précieuse. Quand la personne maigrit, elle réduit son volume graisseux dans les trois dimensions de l’espace. Le vêtement de peau devient dès lors trop grand, trop long et/ou trop large.  Une situation qui peut être difficile à vivre pour certaines personnes qui ne s’acceptent plus physiquement. Le bodyconturing permet au patient de se réapproprier son corps. Il peut aider à se reconstruire. Il corrige les séquelles de l’amaigrissement. Il aide à garder un poids minimal et stable à condition qu’il ait été atteint avant la correction. Des études montrent que les patients qui ont bénéficié de chirurgie réparatrice corporelle ont moins tendance à reprendre du poids sur le long terme. La correction peut amener plus de confiance en soi, elle peut permettre la reprise d’une activité physique. Elle est parfois à la base d’un nouveau départ dans la vie.

Chirurgie réparatrice 2Des interventions chirurgicales réparatrices qui corrigent tout le corps

Lors de la consultation, les chirurgiens analysent les trois composantes du corps, en plus de l‘harmonie globale du corps : la peau, la graisse et les muscles, quelles que soient les zones du corps. Ils examinent le patient dans différentes positions, statiques et dynamiques. Ils perçoivent ainsi au mieux les endroits où se trouvent précisément les excès cutanés et les déformations graisseuses résiduelles. Suite à ce bilan, la décision de pratiquer l’une ou l’autre intervention est posée. Il existe des interventions qui permettent de corriger toutes les parties du corps :

  • Bodylift (tronc et abdomen) ;
  • Dermolipectomie des bras ;
  • Dermolipectomie des cuisses ;
  • Réduction, augmentation, remodelage mammaire ;
  • Lifting ou lipolifting (visage).

 

En savoir plus sur la chirurgie réparatrice après traitement de l’obésité ?

Contactez la Clinique de l’obésité CHU-UCL Namur (site Sainte-Elisabeth). Notre équipe spécialisée en soin et chirurgie de l’obésité répondra à toutes vos questions. Nous sommes joignables par téléphone ou via notre formulaire en ligne.