Remboursement d’une opération de l’obésité en Belgique : qui peut en bénéficier et comment ?

Se faire opérer pour un trouble de l’obésité coûte une certaine somme. Un remboursement de l’intervention est cependant prévu par votre mutualité,  si vous rentrez dans certains critères définis par l'INAMI. Un de nos chirurgiens spécialisés en soins de l’obésité à la Clinique Sainte-Elisabeth-CHU-UCL vous explique quelles sont ces conditions et comment cela fonctionne.

Remplir les critères établis par l’INAMI pour obtenir l’annexe 77

Remboursement chirurgie de l'obésité

Si vous prévoyez une intervention bariatrique. La première de ces conditions est l’obtention du formulaire annexe 77 délivré par l’INAMI. Pour pouvoir présenter ce document lors de votre hospitalisation vous devez répondre à un ou plusieurs des quatre critères suivants définis par l’INAMI lui-même :

  • BMI (IMC – Indice de Masse Corporelle) supérieur à 40 ;
  • BMI (IMC – Indice de Masse Corporelle) compris entre 35 et 40 :
    • Problème de diabète ;
    • Problème de tension ;
    • Apnée respiratoire.

Un seul de ces critères est suffisant pour prétendre à l’annexe 77. Pour le(s) définir, une série de consultations et d'examens seront nécessaire.

La mutualité prend en charge une partie des frais du traitement contre l’obésité

L’annexe 77 en poche vous pouvez solliciter votre mutuelle pour qu’elle prenne en charge une partie des frais générés par un traitement bariatrique comme le bypass ou la sleeve.

En ce qui concerne la chirurgie bariatrique par la technique du bypass, le montant à la charge du patient varie entre 1350 et 1500 euros. Cette somme varie en fonction des potentiels frais annexes d’hospitalisation, indépendants de ce qui a été prévu au départ.

Il faut savoir que le prix du matériel employé lors d’un bypass tourne aux alentours de 3000 euros, dont 1850 euros pris en charge par la mutualité et 1150 euros par le patient.

Le remboursement est également valable pour une intervention baraitrique par le biais d’une sleeve gastrectomie.

Attention, votre mutualité ne remboursera pas la totalité des dépenses engagées. En cas de réelle difficulté de paiement, vous pouvez également obtenir une aide auprès du CPAS.

Un acompte est demandé avant l’entrée à l’hôpital. Si vous ne pouvez pas régler l’avance, vous ne serez pas opéré

Si vous bénéficiez d’une assurance hospitalisation en supplément de la mutuelle

Il est fortement recommandé de souscrire à une assurance hospitalisation. Celle-ci va vous permettre d’obtenir le remboursement de la somme restante après la prise en charge de la mutuelle. Il est cependant recommandé de contacter votre compagnie d'assurance avant l’opération afin de vérifier exactement à quelle couverture vous avez droit. Il est important pour vous d’être sûr d’avoir un accord de prise en charge de la part de votre assurance.

Couverture des frais postopératoire

Les consultations du suivi postopératoire sont remboursées partiellement par la mutuelle. Les tickets modérateurs restant à votre charge peuvent faire l'objet d'une éventuelle prise en charge de votre assurance. 30 jours avant l'hospitalisation et 90 jours après selon votre contrat d'assurance.
Vous pouvez faire appel à votre assurance hospitalisation un mois avant l’intervention chirurgicale et trois mois après.

Pas de remboursement pour la pose d’un ballon intragastrique

L’opération contre l’obésité qui consiste en la pose d’un ballon intragastrique dans l’estomac n’est pas reprise dans la nomenclature de l’INAMI. Elle n’est donc pas remboursée, ni par la mutuelle ni par une assurance hospitalisation.

Vous désirez en savoir plus sur les soins de l’obésité et leur remboursement ?

Prenez contact avec l’équipe pluridisciplinaire de la Clinique de l’Obésité de Namur. Nous vous donnerons avec plaisirs tous les renseignements que vous souhaitez. Nous sommes joignables par téléphone et en remplissant notre formulaire en ligne.